admirateur


admirateur

admirateur, trice [ admiratɶr, tris ] n.
• 1537; lat. admirator
Personne qui admire (un être, une œuvre). « Cet admirateur à la fois passionné, lucide, dont nul écrivain ne se passe sans dommage » (F. Mauriac). C'est une de vos admiratrices. Admirateurs d'une vedette. fan, groupie. ⊗ CONTR. Contempteur.

admirateur, admiratrice nom (latin admirator) Personne qui admire quelqu'un, quelque chose. ● admirateur, admiratrice (synonymes) nom (latin admirator) Personne qui admire quelqu'un, quelque chose.
Synonymes :
Contraires :
- détracteur

admirateur, trice
n. Personne qui admire (une autre personne). Bouquet envoyé à une actrice par un admirateur.

⇒ADMIRATEUR, TRICE, subst. et adj.
(Personne) qui admire un être, une œuvre.
A.— Emploi subst.
1. [L'obj. de l'admiration est une pers., exprimée ou présente dans le cont.] :
1. Il rapportoit tout à lui, il ne parloit que de lui; son ami étoit condamné au rôle éternel de confident et d'admirateur; ses entretiens particuliers n'eurent jamais d'attrait pour moi, excepté lorsqu'il étoit question de la princesse sa sœur, et il m'en parloit sans cesse; ...
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers de cygne, t. 2, 1795, p. 201.
2. J'abuse peut-être des bontés que vous avez eues pour moi, mais si je compte trop sur votre indulgence, c'est sûrement votre faute, car m'ayant traité d'abord en ancienne connaissance vous ne devez pas être surpris que je me conduise comme si j'étais depuis longtemps votre disciple et votre admirateur, je n'ose ajouter votre ami.
P.-L. COURIER, Lettres de France et d'Italie, 1799, p. 667.
3. Je suis de ceux qui n'en croient rien, mais bien au contraire que jamais l'âme active du monde ne se remua plus pour produire davantage, et vous êtes de ceux qui le prouvent. Mille remerciements. J'ai un sincère désir de joindre le mot d'ami au mot d'admirateur.
A. DE LAMARTINE, Correspondance, 1834, p. 16.
4. À un moment, le prince B avertit du genou d'Alton : Mme M, saisie d'une pensée subite, venait brusquement d'éclater en larmes et en sanglots. Tout grand talent, tout personnage en vue, en même temps qu'il a ses admirateurs et ses enthousiastes, a ses ennemis naturels, ses adversaires ou ses antipathiques, qui saisissent le point faible et piquent le défaut.
Ch. SAINTE-BEUVE, Les Cahiers, 1869, pp. 125-126.
5. C'est une personnalité assez complexe que Raymond de Saint-Gilles. Déjà au cours de la croisade, il a eu des admirateurs fervents et d'impitoyables détracteurs.
R. GROUSSET, L'Épopée des croisades, 1939, p. 21.
Dans le vocab. mondain, avec une nuance péj. :
6. On sait qu'avant la guerre des pelotons de curieux et d'admirateurs se livraient à toute une stratégie devant le Meurice pour apercevoir Edmond Rostand, client fidèle, et qui composa Chantecler à l'hôtel.
L.-P. FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 205.
7. J'occupe une forte position. Je détiens quelque chose d'essentiel. On a besoin de moi. Je suis ici. Je suis en position de Le priver de quelque chose d'essentiel. [Ricanant] :Beaucoup d'admirateurs ignorants qui ne savent que dire amen à tout ne valent pas un critique éclairé.
P. CLAUDEL, Le Soulier de satin, 3e Journée, 10, 1944, p. 825.
8. (...) Le morceau qui figurait dans toutes les anthologies, qui était récité à toutes les matinées poétiques, rappelé dans toutes les lettres d'admiratrices, commenté par tous les flatteurs de salon.
M. DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 43.
En partic. au masc., dans le lang. de la galanterie mondaine :
9. Il lui baisa la main, sortit, et elle ne le revit plus. Cette séparation fut plus pénible qu'elle ne l'aurait soupçonné à l'avance, non qu'elle ne pût se passer fort aisément d'un admirateur quelconque. Elle était d'ailleurs si entourée, jetée dans un tel tourbillon, que, si la moitié de son monde lui eût manqué, il lui en fût encore resté trop.
J.-A. DE GOBINEAU, Les Pléiades, 1874, p. 204.
10. Quand elle parut dans les jeux, ce fut un triomphe. Il lui vint des admirateurs et des amants innombrables.
A. FRANCE, Thaïs, 1890, p. 123.
2. [L'obj. de l'admiration est une chose] :
11. D'ailleurs, poète de l'énergie personnelle, admirateur déclaré des actes fiers et violents de la Convention, adorateur du Bonaparte de la première manière, tout le passé ne lui imposait que fort peu. Il n'en voulait retenir que les traits individuels, les caractères des personnages excessifs et forts de soi seuls.
P. VALÉRY, Variété 2, 1929, p. 118.
3. Arg. Admirateur du lustre. Claqueur installé au parterre sous le lustre :
12. Nous partîmes et la soirée fut ce que j'avais prévu. Les admirateurs du lustre donnèrent; mais le public resta froid. Artémise jouait sans inspiration, sans élan.
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 80.
B.— Emploi adj., rare, p. méton. Qui porte une personne à admirer :
13. Je ne sais pas ce que vous avez gagné depuis six mois en Angleterre, mais comme un tiers, comme un juge froid de votre bonheur, je prononcerais que la perte de ce sentiment si parfait, si dévoué, si admirateur, si confiant, qui inspirait toutes les minutes de ma vie, est plus grande que tous les misérables calculs auxquels je veux croire que vous vous livrez sérieusement.
G. DE STAËL, Lettres inédites à Louis de Narbonne, 1794, p. 243.
Prononc. :[], fém. [-]. Enq. :/ 2, - /.
Étymol. ET HIST. — 1542 admirateur de « celui qui admire (qqc) » (E. DOLET, Epist. famil. de Cicero, 139 r° ds Rev. Hist. litt. Fr., I, p. 490 : Tant d'amys et compaignons, admirateurs de mon sçavoir); 1549 id. « celui qui admire (qqn) » (DU BELLAY, Illustr., II, 12 ds GDF. Compl. :Pourquoi sommes nous si grands admirateurs d'autruy?).
Empr. au lat. admirator attesté avec obj. de chose dep. VELLEIUS PATERCULUS, 1, 13, 3 ds TLL s.v. :omnisque doctrinae et auctor et admirator fuit; avec obj. de pers. dep. SÉNÈQUE, Contr., 2, 2, 8, ibid. :Latronis admirator erat.
STAT. — Fréq. abs. litt. :510. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 777, b) 531; XXe s. : a) 989, b) 625.
BBG. — BÉL. 1957. — DAIRE 1759. — LAV. Diffic. 1846.

admirateur, trice [admiʀatœʀ, tʀis] n.
ÉTYM. 1537; du lat. admirator, du supin de admirare. → Admirer.
Personne qui admire (une personne, une œuvre). || Les admirateurs, les admiratrices d'un homme, d'une femme célèbre. Enthousiaste (n.). || Cet écrivain a des admirateurs et des disciples passionnés.
1 La vanité est si ancrée dans le cœur de l'homme qu'un soldat, un goujat, un cuisinier, un crocheteur se vante et veut avoir des admirateurs.
Pascal, Pensées, II, 150.
2 (Racine) a trouvé en Boileau cet admirateur à la fois passionné, lucide, exigeant, dont nul écrivain ne se passe sans dommage.
F. Mauriac, la Vie de Racine, IV, p. 52.
(En parlant de relations affectives, érotiques). Souvent iron. || Il reçoit des lettres de ses admiratrices. || Elle a un cortège d'admirateurs.
CONTR. Critique, dénigreur, détracteur, ennemi.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • admirateur — admirateur, trice (a dmi ra teur, tri s ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui admire. Ce style a ses admirateurs. Le grand philosophe Montaigne et sa jeune admiratrice, Mlle de Gournay. •   La vertu a cela d heureux qu elle se suffit à elle même et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • admirateur — ADMIRATEUR, ATRICE. subst. Celui ou celle qui admire, ou qui a coutume d admirer. C est un admirateur de l Antiquité. Il est de vos admirateurs. C est un admirateur perpétuel. Elle est grande admiratrice de tout ce qui est nouveau …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • admirateur — Admirateur. s. m. v. Celuy qui admire, ou qui a coustume d admirer. Admirateur de l antiquité. il est de vos admirateurs. c est un admirateur perpetuel …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Admirateur — (franz. spr. –ör), Bewunderer …   Herders Conversations-Lexikon

  • admirateur — des anciens, Antiquitatis admirator …   Thresor de la langue françoyse

  • ADMIRATEUR — TRICE. s. Celui, celle qui admire, ou qui a coutume d admirer. C est un admirateur de l antiquité. Il est de vos admirateurs. C est un admirateur perpétuel. Elle est grande admiratrice de tout ce qui est nouveau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Admirateur — Ad|mi|ra|teur [... tø:ɐ̯] der; s, e <aus gleichbed. fr. admirateur, dies aus lat. admirator> (veraltet) Bewunderer, Anbeter …   Das große Fremdwörterbuch

  • admirateur — TRICE an. admirateu (Albanais.001a) / ò(r) (001b | Villards Thônes), ZA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ADMIRATEUR, TRICE — n. Celui, celle qui admire, ou qui a coutume d’admirer. Il est de vos admirateurs. C’est un admirateur de l’antiquité. C’est un admirateur convaincu. Elle est grande admiratrice de tout ce qui est nouveau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • L'OEil de l'admirateur (1960) — L Œil de l admirateur L Œil de l admirateur (The Eye of the Beholder) est le quarante deuxième épisode de la série télévisée La Quatrième Dimension, diffusé aux États Unis le 11 novembre 1960. Un épisode au même titre, L Œil de l… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.